Maintien à domicile

Mon parent est atteint d’un déficit neurocognitif…

« Est-ce qu’il peut continuer de vivre chez lui ou doit-il envisager de déménager dans une Ressource d’hébergement pour personnes âgées (RPA) ? »

« Comment peut-on obtenir les services de soutien à domicile du CLSC ? Le délai d’attente est tellement long ! »

 L’évaluation en ergothérapie permet de répondre à ces deux questions. Par ailleurs, il faut savoir qu’actuellement les CLSC n’offrent pas de services d’ergothérapie-santé mentale (incluant le cognitif). Ce service sera offert par le CIUSSS de votre région et le délai peut effectivement être long.

Pourquoi l’ergothérapie ?

L’ergothérapeute procède à l’évaluation de l’impact des difficultés neurocognitives et/ou de l’humeur sur les capacités fonctionnelles requises pour le maintien sécuritaire à domicile.

Cette évaluation permet d’identifier les besoins de services pour que l’aîné puisse maintenir sa vie autonome, à son domicile, et ce, de façon sécuritaire. Ce n’est qu’en fonction des besoins de services requis par la personne, que la ressource résidentielle peut être identifiée.

Aussi, le rapport d’évaluation en ergothérapie sera acheminé au médecin traitant ainsi qu’au service à domicile du CLSC de la région de l’aîné.  De là, le processus d’octroi des services pour le soutien à domicile sera amorcé puisque l’évaluation est présentée par un membre de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec.