Gestion de la douleur chronique

Hygiène posturale

La douleur chronique est une douleur qui persiste dans le temps, au-delà de la période normale de récupération et elle n’est pas facilement soulagée. Elle est généralement constante et peut varier grandement en intensité. Les personnes la décrivent comme une sensation de choc électrique, de brûlure, d’élancement, de serrement ou tout autre terme qui décrit une sensation intolérable.

La douleur n’est pas seulement physique. Elle est une expérience désagréable sensorielle et émotionnelle. En fait, la douleur est l’interprétation de l’expérience sensorielle vécue.
Un syndrome de douleur persistante est généralement accompagné d’un des trois critères suivants (DSM-5) :

  • Des pensées disproportionnées et persistantes à propos de la sévérité de ses symptômes ou de sa douleur.
  • De l’anxiété élevée et persistante au sujet de la maladie et de sa santé ou de la douleur.
  • Une dépense de temps et d’énergie excessive en relation à sa douleur ou aux préoccupations au sujet de sa santé.

Des symptômes dépressifs sont présents chez 30 % des personnes qui vivent avec une douleur persistante et une anxiété est associée chez 15 à 40 % des personnes atteintes.

Lutter contre cette douleur, la refuser, l’éviter est une réaction très commune chez les personnes aux prises avec une douleur persistante. Or, c’est souvent le refus et la lutte contre la douleur qui engendre la souffrance que ces personnes vivent. Cette souffrance est une réponse émotionnelle à l’expérience de la douleur.

Traitement de la douleur chronique

En plus des mesures préventives à respecter, c’est la souffrance engendrée par l’expérience de la douleur qui doit être diminuée afin que la personne retrouve un niveau optimal d’autonomie fonctionnelle. Les objectifs du traitement sont :

  • Identifier la présence des facteurs de risque d’aggravation de la douleur dans les activités de la vie quotidienne (AVQ) et domestique (AVD) ainsi que dans son travail.
  • Identifier les facteurs de maintien de sa douleur.
  • Respecter les principes d’hygiène posturale dans les AVQ, AVD ainsi que dans le positionnement au travail.
  • Connaître et utiliser les techniques de gestion active de la douleur adaptées à la condition du client.
  • Entreprendre, le cas échéant, un retour progressif au travail dans un délai de 6 à 10 semaines.

Modalités

  1. Évaluation de la capacité physique et du statut fonctionnel qui inclut les facteurs associés à la douleur persistante.
  2. Thérapie individuelle « Gestion de la douleur chronique » qui inclut une démarche adaptée permettant de conscientiser les facteurs personnels de maintien de la douleur et l’intégration des mesures propres à sa résolution ; l’enseignement des techniques d’hygiène posturale et de gestion active de la douleur et adaptées au client et l’enseignement d’un protocole personnalisé d’étirements. Durée : à déterminer suite à l’évaluation
  3. Intervention de groupe : « Gestion de la douleur basée sur la Pleine conscience et l’acceptation ». Durée : 90 minutes par rencontre, 8 semaines (Détail du programme disponible sur demande)