Aptitude à conduire un véhicule automobile

Services d’évaluation de l’aptitude à conduire un véhicule

Suite à une hospitalisation, une chirurgie, un accident vasculaire cérébral ou autres, le médecin traitant peut douter de la sécurité d’une personne à conduire un véhicule automobile. Il doit alors le signaler à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Cette dernière peut suspendre le permis de conduire et demander à la personne de faire un test routier ou consulter un ergothérapeute pour recevoir une évaluation de son aptitude à conduire un véhicule. La personne recevra alors une lettre de la SAAQ lui signifiant qu’elle ne peut plus conduire son véhicule, lui émettra un nouveau permis de conduire avec une condition « S » (conduite avec un ergothérapeute ou un moniteur de conduite) et lui demandera de fournir, dans un certain délai, un rapport d’évaluation fonctionnelle de la capacité à conduire un véhicule, incluant un test sur route. Cette évaluation est effectuée par un membre de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec.

Évaluation fonctionnelle de la capacité à conduire un véhicule

Cette évaluation nécessite généralement trois rencontres :

1. Rencontre initiale pour s’informer de l’histoire et des habitudes de conduite du client, de ses attentes, de ses projets et ses besoins en lien avec ses rôles sociaux et ses responsabilités.
Évaluation des aptitudes physiques (fonctions neuro-musculosquelettiques, mobilité, déplacements, transferts, endurance à l’effort et autres).

2. Évaluation des aptitudes perceptuelles et cognitives requises pour une conduire sécuritaire d’un véhicule.

3. Évaluation sur route de l’aptitude à conduire effectuée avec un moniteur de l’école de conduite

Lorsque l’évaluation est complétée, l’ergothérapeute fournit un rapport à la SAAQ dans lequel il conclut sur l’aptitude à la conduite automobile et soumet ses recommandations. Le pouvoir décisionnel final appartient à la SAAQ.

Vignette de stationnement pour personne handicapée

L’ergothérapeute est un professionnel habilité à évaluer une personne en vue de l’obtention d’une vignette donnant droit à l’utilisation des espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées.