Santé cognitive

Réduire les facteurs de risque de déclin cognitif et vieillir en santé

Les facteurs de risque du déclin cognitif et de la démence sont les mêmes que ceux des maladies chroniques et dégénératives. Agir sur ces facteurs augmente la probabilité d’un vieillissement en santé et les capacités de vie autonome à domicile avec l’avancée en âge.

Il est reconnu dans la communauté scientifique que l’âge constitue le principal facteur de risque du déclin cognitif. La démence n’est toutefois pas une conséquence inévitable de la vieillesse. Plusieurs études récentes révèlent un lien entre le développement de troubles cognitifs (et de la démence) et des facteurs de risque liés au style de vie ainsi qu’à certaines pathologies, dont l’hypertension, le diabète, l’hypercholestérolémie, l’obésité et la dépression.

Ceci signifie que la prévention du déclin cognitif est possible au moyen d’une stratégie d’intervention axée sur la « Santé globale » des individus. « Prévention » signifie ici de retarder ou ralentir le déclin cognitif, voire même d’éviter la survenue de la démence.

Le programme Santé cognitive (en développement) propose d’agir sur ces facteurs. Nous contribuons ainsi à la « promotion » de saines habitudes de vie pour optimiser les possibilités de vieillir en santé et atteindre ce que nous espérons tous, « un vieillissement réussi ».

Johanne Marois, ergothérapeute

Suivez-nous, dès septembre 2021, sur cette plateforme, sur Linkedin et Facebook pour connaître nos prochains développements de services en Santé cognitive.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Le présentéisme

Le concept de « présentéisme » est largement discuté dans les travaux de Éric Gosselin, Ph.D., professeur titulaire en psychologie du travail et des organisations au Département de relations industrielles de l’Université du Québec en Outaouais. « Le présentéisme caractérise le comportement du travailleur qui, malgré des problèmes de santé physique et/ou psychologique nécessitant de s’absenter, persiste à se présenter au travail ». Compte tenu de la présence d’une symptomatologie active, les travailleurs « présentéistes » seraient ainsi moins productifs de 30 % et plus (Gosselin et Lauzier, 2011).

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Les problèmes de santé mentale : une préoccupation grandissante pour les organisations de travail

 

Au cours des vingt dernières années, le monde du travail a vécu d’importantes transformations : le travail s’est intensifié, les technologies ont évoluées, l’économie mondiale est instable. Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Commentaires fermés

Rôle central du travail sur la santé mentale et le maintien en emploi

« L’évolution des recherche, dans le domaine de la réadaptation professionnelle démontre la nécessité du passage d’une approche biomédicale centrée sur les interventions cliniques à une approche psychosociale centrée sur la mise en lumière des facteurs de l’environnement de travail susceptibles de contribuer au retour au travail et au maintien en emploi.» (St-Arnaud et coll., 2011) Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Outil d’identification de la situation de handicap au travail (OISHT)

 Projet RÉADAP +

Chercheure principale: Marie-Josée Durand (Université de Sherbrooke)
Co-chercheurs: Marc Corbière (Université de Sherbrooke) et Marie-France Coutu (Université de Sherbrooke)
Financement: Institut de recherche Robert Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST)

En 2015, Johanne Marois, erg se joint à l’équipe de recherche du Centre d’action en prévention et réadaptation de l’incapacité au travail (CAPRIT) de l’Université de Sherbrooke. Elle est évaluatrice dans le cadre d’une Étude des qualités psychométriques de l’Outil d’identification de la situation de handicap au travail utilisé auprès de travailleurs ayant un trouble musculosquelettique ou un trouble mental courant (OISHT).

Cette présentation de l’étude est publiée avec le consentement de madame Marie-Josée Durand, erg., PhD. Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

La douleur persistante d’origine musculo-squelettique

La douleur persistante qui s’installe, au fil du temps, suite à un traumatisme ou simplement par une hernie discale ou une lombalgie qui apparaît soudainement et persiste, nous limite considérablement dans notre fonctionnement quotidien, à la maison, au travail et dans toutes nos occupations. Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés